Entrevue avec Zara - 25 mars 2021

Entrevue avec Zara

Dimanche dernier Zara a quitté l'Académie, après une magnifique prestation de la chanson Wake Me Up d'Avicii. Assise au piano, c’est à sa façon que la jeune chanteuse a offert au public un grand moment rempli d’émotions. Même si elle a été évincée de l’académie, elle a prouvé hors de tout doute qu’elle a un talent fou et qu’une belle carrière s’amorce déjà pour elle malgré son jeune âge.

Je me suis entretenue avec la toute belle et talentueuse Zara quelques jours après sa performance, le temps de lui laisser décanter tout ça.

Allo Zara comment vas-tu?

Ça va bien, je suis de retour à la maison depuis hier.  J’ai pris la décision d’attendre à la semaine prochaine pour retourner à l’école, cette semaine je vais en profiter pour me reposer un peu, prendre du temps avec mes parents et faire des entrevues.

Si je te demande quel est ton plus beau souvenir à l’Académie?

Il y en a tellement, c’était toutes des journées mémorables mais je pense que les meilleurs moments sont avec les académiciens. On faisait de la musique constamment, on chantait, on vivait une vie de musique. Il y a eu les cours avec les professeurs et les belles rencontres que j’ai fait. Je pourrais t’en parler très longtemps.

De savoir que tu étais la plus jeune est-ce que ça te mettait de la pression?

Non, car on vivait toute la même peur et les mêmes émotions. La différence d’âge n’avait absolument pas d’importance, on était vraiment tous proches les uns des autres.

Est-ce que c’est la première ou la deuxième mise en danger qui t’as rendue le plus nerveuse?

La première fois j’étais plus stressée, j’étais insécure car je n’avais jamais chanté devant autant de gens. La deuxième fois, j’avais en tête que ça se pouvait que je quitte l’académie alors je n’ai pas chanté pour la compétition mais pour le public.

Qu’est-ce qui t’as décidé de faire les auditions de Star Académie?

C’est tellement drôle, j’avais déjà fait les auditions pour la Voix Junior quand j’étais plus jeune et je n’avais pas été acceptée. Ça faisait 5 ans que je n’avais pas fais des auditions, j’ai ouvert mon ordi et j’ai tapé COMPÉTITION DE CHANT, c’était tellement tranquille dans ma vie, car avec la pandémie, l’école à la maison, tout était instable alors j’avais besoin d’un changement. Star Académie je n’avais aucune idée de qu’est-ce que c’était, sans le savoir je suis allé faire les auditions. Il restait une place à 8h20 et c’est moi qui a été choisie. Et c’est là que j’ai appris que c’était une téléréalité.

Comment as-tu aimé l’expérience d’être sur scène et de chanter avec tous ces grands artistes?

Sincèrement c’était magique. Surtout quand il te parle et qu’il dit ton nom, là tu te dis ‘’Mon dieu, il me connait’’ Tu sais c’est vraiment spécial. Ils sont tous tellement fins, ils nous donnent des conseils, on apprend tellement d’eux, ils sont très généreux. Je n’aurais jamais pensé qu’un jour je partagerais la scène avec Charlotte Cardin, Mario Pelchat, les 2Frères c’est irréel. Le matin avant d’ouvrir les yeux je me disais ‘’Est-ce que c’est un rêve et je vais me réveiller dans ma chambre’’

As-tu aimé faire de la téléréalité?

Pour moi c’était la première fois, même si tout le monde était gentil au début j’étais très réservé car j’avais peur des caméras. Fallait que j’y pense plusieurs fois dans ma tête avant de dire quoi que ce soit. Au fil du temps je suis devenue de plus en plus à l’aise même que j’ai presque fini par les oublier.

L’enregistrement des Sessions de Waterloo avec la gang comment as-tu trouvé ça?

Sincèrement au début j’avais peur mais ça s’est vraiment bien passé. Nous étions tous connectés, on a écrit ça en deux jours, on enregistrait entre les cours, ce fût une super belle expérience.

Comment vois-tu l’avenir Zara?

J’ai fait Star Académie ce qui me permet de m’approcher de mon rêve, écrire, chanter, faire des spectacles. Je vois un avenir pour moi rempli d’opportunités et surtout je ne veux jamais arrêter de rêver.

Je te remercie ma belle pour tous les beaux moments que tu nous a offert et je te dis à bientôt.

Lyne LaRoche




Ian Kelly - 24 mars 2021

Ian Kelly, un baume symphonique

Ian ne sort pas beaucoup. Malgré tout, après tout ce temps, il n’a pas su résister à la tentation de réunir une bande d’amis pour venir nous voir. Et c’est tant mieux.  Ce mercredi, accompagné de neuf virtuoses, l’irlandais de la Gaspésie venait offrir un cadeau aux gens de Québec à la salle Raoul-Jobin du Palais Montcalm.

Il venait entre autres nous présenter les pièces de son 6e album Long story short, paru il y a déjà un an et demi.

Une introduction toute en douceur dressera le chemin que Kelly empruntera avec son groupe et nous conduira jusque Sous la glace pour ouvrir la soirée. Dans cette magnifique balade à travers sa discographie, Ian Kelly nous fera revisiter plusieurs de ses plus belles chansons. A travers Do you love the rain, Hopfull mind, I need your love, il nous conduira jusqu’à Montréal.

Sous des thèmes qui lui sont chers, Kelly nous parlera du monde, d’amour, d’espoir et d’environnement.  Il nous proposera la superbe Brown tirée de son tout premier album Speak your mind paru en 2008.

Une salle magnifique, une ambiance feutrée, d’excellents musiciens et un auteur-compositeur-interprète de talent. Voilà, tout était réuni et la recette n’a pas déçu.

Autour de lui, le quatuor Mommies on the Run ajoutent une touche supplémentaire de légèreté dans de superbes arrangements majoritairement signés par l’excellent contrebassiste Morgan Moore.

Que ce soit en anglais ou en français, Ian Kelly trouve la justesse, la douceur et la force des mots.

Bien entendu, dans une soirée où l’on se sentait flotter sur un nuage, il nous fera une relecture de son succès Take me home.

Même si on ne peut qu’être d’accord avec son choix de vie qui favorise la proximité avec sa famille, on espère que Ian Kelly aura le goût de s’éloigner un peu de son studio de Morin Heights pour revenir nous voir souvent car durant ce spectacle, lui et ses complices ont réussi à nous faire oublier les contraintes et les malheurs des derniers mois.

Vous pouvez le suivre via le iankellymusic.com

Claude Gignac




La Bordée - 19 mars 2021

DEUX HOMMES TOUT NUS

Théâtre de la Bordée

Quel bonheur!

Pendant le confinement, nous avons eu la chance de renoué avec le radio-théâtre et même le télé-théâtre. Mais quel plaisir de pouvoir enfin se retrouver devant une scène et de profiter du talent que possède tous ces artistes. Sans oublier le plaisir de partager nos émotions en direct avec d’autre spectateurs.

À la veille du printemps, quelle belle idée de nous présenter cette comédie de situation pour nous dérider après cette année contraignante. Nous retrouvons Bertrand Alain, Gabriel Cloutier-Tremblay, Blanche Gionet-Lavigne et Nadia Girard Eddahia qui doivent se dépatouiller avec les consignes à suivre de la santé publique tout en nous offrant un divertissement de qualité. La pièce de Sébastien Thiéry et Ladislas Chollat, Deux hommes tout nus, était tout d’abord prévue au programme de la Bordée à l’été 2020.

Alain Boivin, avocat sérieux et mari fidèle, se réveille nu chez lui avec un de ses collègues de bureau. L’incompréhension est totale, et aucun des deux hommes n’arrive à expliquer comment ils ont pu se retrouver dans cette situation. Quand la femme de l’avocat découvre les deux hommes dénudés dans son salon, Boivin invente n’importe quoi pour sauver son couple. Entre fausses confessions et rendez-vous trompeurs sur des sites de rencontres, la question demeure : comment en sont-ils arrivés là? Qui veut donc les faire chanter? Et où diable sont passés leurs pantalons?

La mise en scène de Nicolas Létourneau est simple et complexe à la fois. Les contorsions, ainsi que tous les objets qu’utilise Nicolas Prioux (Gabriel Cloutier-Tremblay) pour se protéger des regards indiscrets sont imaginatives et loufoques. Il faut voir aussi la chorégraphie improbable d’une jeune fille rencontrée par le biais de Tinder (Blanche Gionet-Lavigne)  pour berner Catherine (Nadia Girard Eddahia). Et que dire du jeu pour le moins intense de Bertrand Alain, d’une efficacité à toute épreuve.  

Des situations rocambolesques et abracadabrantes vous dérideront. On est là pour s’amuser et le but est atteint.

Bon retour au théâtre et merci à tous les artisans.

Une coproduction avec le théâtre du Dream Team.

Jusqu’au 27 mars 2021

www.bordee.qc.ca

Louiselle LaVoie




Spectacle J'ai toujours su - 18 mars 2021

Geneviève Jodoin, un chaleureux retour

 «La fébrilité de ce retour sur scène, démontrée par l’artiste, ajoutait une belle lumière aux premiers instants. »

Le personnel du Théâtre le Capitole a repris le boulot armé d’aspirateurs, de vadrouilles et de chiffons. La salle, en version distanciation, était fin prête à accueillir Geneviève Jodoin et son public. J’ai personnellement ressorti crayon, calepin et caméra pour vous livrer mes impressions de ce premier spectacle en plus d’un an. Laissez-moi vous dire que les yeux lumineux des spectateurs croisées à l’entrée, laissaient transparaitre des sourires dissimulés derrière les masques.

Geneviève Jodoin nous donne ce rendez-vous tant attendu, elle qui reprend la route, ayant ajouté plusieurs nouveaux fans depuis son passage à la 7e édition de l’émission La Voix, qui l’a couronnée la voix du Québec.

Jodoin a convié le public à venir entendre les pièces de son 4e album intitulé « J’ai toujours su ».

Elle a dit « J’ai toujours su que je chanterais toute ma vie. Jamais je n’ai cessé d’y croire ». La popularité insufflée par sa victoire à La Voix lui a permis de poursuivre son chemin, malgré l’arrêt forcée que l’on connait.

Une phrase un peu prémonitoire pour ce retour d’une si longue pause.  C’est d’ailleurs avec J’ai toujours su, pièce titre de son dernier album, qu’elle a brisé la glace. Après avoir demandé d’allumer les lumières de la salle, elle a pris une photo des spectateurs qu’elle n’avait pas vus depuis longtemps. « Je pourrai la regarder durant les jours plus gris ».  Après avoir chanté Et chaque jour, elle n’a pas manqué de féliciter et remercier les gens qui s’étaient déplacés pour revivre l’atmosphère des spectacles « en présentiel ».

Tout au long de la soirée, elle nous présentera les pièces de son dernier enregistrement dont Le clignement des vieux, écrite par son chum pour rendre hommage à leurs pères.

Avec elle sur scène, Frédéric Desautels à la guitare et aux voix et Pascale Croft au violon et aux voix. Son complice depuis 28 ans, son auteur, son chum Fréderic Boudreault l’accompagnait à la basse.

Le répertoire de Geneviève Jodoin est ficelé de subtilité et de douceur. De la balade au country, elle dose à merveille la puissance de sa magnifique voix.

Simple et sympathique, la chanteuse nous partagera, outre les textes de son chum Frédéric Boudreault, ceux de David Portelance, de Nicolas Boulerice, Jacques Blanchette et de Gilles Vigneault en interprétant la superbe Pendant que, qui lui a permis de décrocher les grands honneurs à La voix.

Au rappel, elle nous fera une rétrospective abrégée de sa carrière. De Chantal Pary aux Cranberries en passant par Nathalie Simard et Led Zepplin.   

Même si elle terminera en force avec Hallelujah de Leonard Cohen, je retiendrai aussi la beauté de La soupe aux fleurs qui la représente bien.

Passer la soirée en compagnie de Geneviève Jodoin est un excellent moyen de renouer avec la chaleur des artistes de chez-nous.

Vous avez manqué ce spectacle? Sachez qu’elle sera de retour à Québec, au Centre d’Art La Chapelle, le 7 mai prochain.

Si vous souhaitez en savoir plus sur Geneviève Jodoin, son parcours, sa discographie, ses prochains spectacles, consultez son site au genevievejodoin.ca.

Claude Gignac




Entrevue Matt Moln - 17 mars 2021

 

 

Entrevue Matt Moln

On ne peut pas dire qu’il n’a pas de cran ce Matt Moln car dimanche dernier lors du variété de Star Académie le lévisien a choisi d’interpréter une ses compositions De l’or. Même s’il a été délogé, l’auteur-compositeur-interprète a eu droit à toute une surprise quand Patrice Michaud lui a annoncé que l’équipe de Star Académie avait décidé d’inclure sa chanson sur l’album des Académiciens.

Je me suis entretenue avec lui quelques jours après afin de lui laisser le temps de se reposer et de décanter tout ça.

Allo Matt comment vas-tu?

Ça va très bien! Je suis vraiment fier de ma performance. Je n’ai pas encore écouté l’émission mais d’après les réactions qui sont très bonnes, j’ai bien hâte de l’écouter.

Quel est ton plus beau souvenir de l’académie?

Il s’est tellement passé de choses, je ne suis même pas capable de mettre le doigt sur une en particulier mais en général, je peux te dire que c’est l’esprit de groupe. L’esprit de compétition était toujours écarté, tout le monde s’encourageait et s’entraidait. Ça c’est mon plus beau souvenir.

Fallait avoir du cran pour décider de faire une de tes compositions et surtout de l’écrire dans la semaine avant le show, c’était tout un défi pour toi?

Ça fait deux jours que je suis dans la vie réelle puis je viens de comprendre ce qui s’est passé à quel point, c’était un peu fou. Normalement on prend notre temps quand on écrit une chanson mais là tout se passe tellement vite à l’Académie, qu’on ne réalise pas toujours l’ampleur des choses. Je voulais apprendre à devenir un artiste, à écrire, alors de créer quelque chose de toute pièce dans ce contexte-là ça m’a apporté beaucoup. J’ai appris des trucs que maintenant je peux appliquer. J’étais avec l’élite plus au niveau des professeurs.

Suite à ce que tu as appris à l’Académie, est-ce qu’il y a de tes compositions que tu vas revisiter?

J’avais comme plan B le projet d’enregistrer un album alors j’ai un paquet de chansons que oui, je vais retoucher suite à ce que j’ai appris mais il y en a d’autres que non. Alors quand je vais les enregistrer, elles vont sûrement êtres meilleures que ce que j’aurais fait si je n’était pas allé à l’Académie.

Comment as-tu trouvé ton expérience sur un plateau de télé ?

C’est vraiment fou, pour moi c’était la première fois. Le studio ou on tourne le variété c’est incroyable, c’est un des plus gros plateau au Canada, c’est grandiose, il n’y a aucune limite. En plus on est tellement bien encadré.

 

En ce moment es-tu en mode repos ou déjà en mode création?

Un peu des deux, j’ai toujours des idées de tounes qui mijotent dans ma tête. Cette nuit, j’ai dormi une nuit complète et ça faisait vraiment longtemps que je n’avais pas fait ça. Je veux prendre le temps d’assimiler tout ce qui s’est passé et après revenir à la vie normale. Je vais être prêt pour repartir la machine.

Qu’est qui t’as décidé à faire les auditions de Star Académie?

C’est un peu un coup de tête, il n’y avait rien de réfléchi mais j’ai vu qu’il y avait cette possibilité-là. Faut dire que la production a mis vraiment l’emphase sur la création et le développement de l’artiste, alors c’est ça qui m’a allumé. Je voyais un paquet d’outils que je n’avais pas et pour les obtenir je devais passer par l’Académie. Pour moi c’était vraiment juste une question d’apprentissage, il fallait que j’aille à l’école disons ça comme ça!

Parle-moi de ta réaction quand Patrice t’a annoncé que ta chanson De l’or serait sur l’album?

J’étais vraiment content car j’avais peur qu’on en parle plus, que ce soit juste une performance d’un académicien mais là je peux dire quelle a pris vie et quelle va continuer à vivre..

Pour la suite des choses à quoi le public doit s’attendre de Matt Moln?

Je veux retrouver le contact avec tous ceux ont commencé à me suivre parce que j’ai beaucoup de personnes qui veulent avoir des nouvelles. Je reçois beaucoup d’amour de ces gens là et je veux moi aussi leur en donner. Je veux écrire de la musique et en enregistrer, le plus tôt possible.

Félicitations Matt pour ton parcours à l’Académie et pour la superbe chanson De l’or.

Lyne LaRoche




Entrevue Geneviève Jodoin - 16 mars 2021

Entrevue avec Geneviève Jodoin

Elle sera en spectacle jeudi le 18 mars au Capitole de Québec, il reste encore quelques bons billets. Dépêchez-vous!

Il y a des voix qui sont des thermomètres à frissons et celle de Geneviève Jodoin en est une. Je vous mentirais si je vous disais qu’elle a été une découverte pour moi lors de son passage à l’émission La Voix.  En 2009, j’assistais à mon premier spectacle en tant que présidente du magazine et malgré ma jeune expérience, je n’ai eu aucun doute que cette jeune femme à la voix d’or serait là pour durer.  Ses interprétations, son charisme et sa façon de manier les mots faisait d’elle, même à cette époque, une grande. Une chanteuse comme Geneviève Jodoin n’aurait pas dû avoir un parcours aussi cahoteux mais elle n’a jamais baissé les bras. Aujourd’hui, c’est avec grand plaisir que je pique une jasette avec pour qu’elle me parle de sa tournée de spectacles, de son dernier album J’ai toujours su et de belles surprises qu’elle a préparé  pour son public.

Comment vas-tu Geneviève?

Je vais très bien.

Tu retrouveras ton public jeudi au Capitole de Québec es-tu fébrile?

Mets-en, même si c’est comme le bicycle, ça ne se perd pas, faut quand même retrouver les reflexes de refaire des shows. J’en ai fait plein l’été dernier, la machine était bien huilée mais cette semaine j’ai dû m’y remettre sur un moyen temps car j’ai su que j’allais donner mon show juste vendredi dernier. En ce moment, je suis pas mal à temps plein sur mon retour en musique.

Parle-moi de ton spectacle?

Nous serons quatre sur scène, Fréderic Desautels à la guitariste, Pascale Croft au violon et au chœur et mon amoureux Frédéric Boudreault à la basse. Moi j’aime ça jaser avec le public, j’aime raconter des histoires c’est pour ça que je n’ai pas vraiment fait de virtuel car j’avais peur que ça nuise à mon spectacle. Je me suis gardé ça, car j’étais certaine que ça allait revenir un jour.  Mon show, c’est une incursion dans mes quatre albums avec une plus grande emphase sur le dernier J’ai toujours su, je vais faire aussi quelques interprétations et si à la fin il y a un rappel et bien il y aura une surprise que j’ai préparé cette année. Un espèce de petit parcours musical biographique, le tour de ma vie en chanson et ca donne des moments cocasses et trippants.

Avec la voix, ta carrière avait repris son envol et la Covid est arrivé, tout est devenu sur le neutre comment as-tu vécue ça?

On dirait que c’est mon karma, je monte puis quand j’arrive en haut, je retombe en bas. Parfois je me demande comment ça j’ai encore du moral mais le feu musical qui m’anime est toujours bien présent et plus fort que tout et faut croire qu’il brule tout le reste. Je continue encore mais faut pas que j’y pense trop, quand je regarde en arrière, je revois mes affiches de shows que j’avais à l’automne puis ça me fais un petit pincement au cœur. J’aime mieux regarder en avant qu’en arrière. C’est certain que c’est plate de perdre le Momentum que j’avais mais que veux-tu, ma trail de garnottes continue, je ne suis pas rendu encore sur l’autoroute, un moment donné j’ai hâte de pogner de l‘asphalte.

Qu’est-ce qui t’avais décidé de faire les auditions de La Voix?

Je pense que je voulais me le prouver que j’avais encore ma place et le public me l’a prouvé.

Tout ce qu’on a entendu durant la dernière année, il faut se réinventer, je pense que s’il y a une artiste qui s’est réinventé c’est bien toi?

Mets-en, j’ai mon auberge, une salle de spectacle, un restaurant, je suis devenue chef, je me suis inscrit à La Voix, je ne pouvais pas me réinventer plus que ça. Ça n’a pas été facile juste pour moi mais pour l’industrie musicale au grand complet.

Pour 2021 quel est ton agenda?

Pour l’instant toutes mes dates de spectacles sont publiées sur mon site internet et j’ai beaucoup de demandes pour des événements privés.

Est-ce que tu seras en spectacle dans ta salle de spectacle cette année?

Oui, à l’auberge La Fascine cette année, je vais donner aux gens ce qu’ils me demandent depuis des années et que je n’arrivais pas à leur donner parce que je suis trop dans le jus l’été. Ce sera

Les jeudis Geneviève, je vais avoir un invité spécial à chaque jeudi. Je ne peux pas encore dévoiler les noms ça sera des amis et des gens que j’ai envie de faire découvrir au public. Il y aura aussi quelques apparitions comme ce samedi le 20 mars à l’émission Belle et Bum.

Pour ceux qui désirent venir à ta rencontre jeudi au Capitole jeudi reste-t ’il encore des billets?

Oui, il en reste encore et j’ai bien hâte de rencontrer les gens, on va avoir du gros fun.

Aurais-tu une petite nouveauté à m’annoncer juste pour titiller tes fans?

Oui, je vais sûrement sortir une nouvelle chanson originale bientôt qui traîne dans mes cahiers depuis le début de la pandémie. Comme j’ai eu le temps de la pratiquer en masse, je vais l’enregistrer bientôt, elle devrait sortir aux environs du mois de mai.

Merci Geneviève, c’est toujours un pur bonheur de piquer une jasette avec toi.

Geneviève sera de retour à Québec au centre d’art la Chapelle le 7 mai.

Pour plus d’information visitez www.genevievejodoin.ca

Pour l’Auberge La Fascine www.aubergelafascine.com

Billets pour le Capitole de Québec

 http://www.lecapitole.com/fr/spectacles/genevieve-jodoin-2020/

 Billets pour le Centre d’art La Chapelle

https://lachapellespectacles.com/spectacles/programmation/210507-genevieve-jodoin.html

Lyne LaRoche

 

 




Entrevue Meghan Oak - 12 mars 2021

Meghan Oak

Entrevue

Hier, je me suis entretenue avec la belle et talentueuse Méghan Oak, 3e candidate éliminée dimanche soir dernier lors du spectacle de variétés de Star Académie édition 2021. Meghan a livré une performance incroyable lors de son interprétation de la chanson Broken Vow de Lara Fabien. Voici un résumé des quelques questions que vous aviez à lui poser.

Bonjour Meghan est-ce que tu vas bien ?

Je vais bien, j’ai eu des grosses montagnes russes émotionnelles et maintenant je fais tranquillement un retour à la réalité. Je suis retournée à mon appartement, j’étais vraiment contente de revoir mes colocs hier soir. Aussi je pense à mes amis académiciens qui sont restés là-bas et qui méritent tellement leur place, ça me console. C’est certain que je vais être là pour la personne qui va quitter la semaine prochaine.

En vous regardant à la télé, le public a l’impression que vous formez une grande famille, que vos liens sont tissés serrés, qu’est-ce que tu peux me dire là-dessus ?

Oui, les gens nous voyaient à la télé depuis juste deux semaines mais en fait, nous ça fait des mois que l’on se connait, ça fait en sorte que les liens sont forts. Effectivement nous sommes une grande famille quasiment plus qu’une grande famille car il y a seulement 15 personnes au Québec qui peuvent comprendre en ce moment c’est quoi être un candidat à Star Académie. Il y a vraiment de quoi de très très fort qui nous lient. On a eu énormément de chance de s’entendre aussi bien.

As-tu trouvé ça dure vivre avec 14 autres colocs ?

Étonnamment non ! Je m’étais fait à l’idée que j’allais vivre avec 14 colocs. Ça s’est tellement bien passé, tout le monde était super gentil, je te dirais même que c’était facile.

As-tu l’impression d’avoir donné tout ce que tu pouvais lors de ta dernière prestation, es-tu fière de toi ?

C’est certain que ça n’a pas été ma meilleure performance, j’étais meilleure dans les pratiques mais il faut dire que j’avais un mal de gorge, j’étais stressée mais malgré tout ça, j’ai donné la meilleure performance que je pouvais faire à ce moment-là. Je ne peux pas être déçue de moi car c’est tellement gros pour un être humain de 23 ans de performer devant les juges, le public et en plus devant la personne qui a écrit la chanson c’est-à-dire Lara, ce n’était pas facile. Je suis fière de ma performance et de mon parcours à l’académie car je suis resté moi-même, j’ai tellement eu de plaisir et j’ai travaillé très fort, je ne pouvais faire plus.

Comment as-tu trouvé ton expérience de faire de la télé?

J’ai tellement tripé car à la base j’étudie en télévision, je suis à l’UQAM profil télévision alors à Star Académie j’ai touché à toutes mes passions, la communication, la télé et la musique. Je suis comblée. Les gens de la production sont tellement gentils avec nous, tellement respectueux, ils prennent soin de nous, comment ne pas être aux anges

Parle-moi de ton plus beau souvenir et de ta plus belle expérience à l’Académie?

Ma plus belle expérience c’est d’avoir chanté Meaningless avec Charlotte Cardin, je suis tellement fan d’elle depuis ses tous débuts, c’est une des artistes que j’aime le plus au monde. Assister à des cours avec tous les professeurs de l’Académie ça c’est un grand privilège. Je dois aussi avouer que les 4 performances que j’ai livré dans les studios Mels ce sont les plus beaux moments de ma vie. Mais c’est certain que d’être avec les académiciens coécrire une chanson avec Matt, de jouer aux cartes dans la cuisine, de danser en plein milieu du salon, d’aller déranger Shayan avant son entrevue, ce sont juste des petits moments cocasses qui resteront à jamais gravé dans mon cœur. Sans parler de toutes les belles rencontres que j’ai eu la chance de faire, comme tu vois il y en a plein.

As-tu déjà rencontré Claude Bégin et si non prévois-tu le rencontrer bientôt?

Je ne l’ai jamais rencontré malheureusement, s’il veut me rencontrer c’est certain que je ne dirai pas non. C’est une belle blague car je crois qu’il est en relation avec Lysandre Nadeau. Mais si un jour il veut faire une collaboration musicale je suis toute oui.

Qu’est-ce qui t’a décidé de faire les auditions de Star Académie?

Je suis une fille qui carbure aux défis. À 16 ans je suis parti habiter au Manitoba 3 mois. J’ai aussi quitté la maison familiale pour étudier au Cegep de Jonquière. Je suis une fille qui aime faire le plus d’expériences possibles donc après avoir sorti mon premier EP Étrangère en 2020 j’avais besoin d’une autre expérience pour sortir de ma zone de confort. Star Académie est arrivé et c’était un rêve depuis l’âge de 5 ans et j’ai réussie. Ça veut dire que la petite fille de 5 ans avait raison de croire en ses rêves.

Quelle est ta vision du après Star Académie, à quoi le public doit s’attendre?

Premièrement en sortant de Star Académie il faut prendre soin de nous, se reconnecter à nos racines, faire attention à sa santé mentale, j’ai hâte de retourner à mon chalet, recommencer à écrire sans pression. Je pense aussi qu’il est important de surfer sur cette vague donc les réseaux sociaux et d’être le plus présent possible pour continuer d’assurer une grande visibilité et de continuer à travailler sur de nouveaux projets. Pour être chanteuse, il faut travailler très fort même si tu étais à Star Académie pendant 3 semaines, il faut que tu travailles. À l’Académie nous étions servis comme des rois c’était demandez et vous recevrez mais la vraie vie, ce n’est pas ça. C’est à toi de faire en sorte de réaliser tes rêves. Je pense que j’ai le talent pour devenir une artiste québécoise mais il faut que je travaille, c’est la clef.

Est-ce que tu retournes à l’école bientôt et avais-tu un travail d’étudiant avant d’entrer à l’Académie?

Cette année, j’ai annulé ma session et mon programme reprend seulement en janvier 2022. Oui j’avais un travail je préparais des lattés dans un café mais grâce à la bourse que Star Académie nous a donné, nous n’avons pas le stress financier donc j’ai beaucoup de temps pour écrire et m’occuper de ma carrière. C’est un énorme cadeau que la production nous a fait donc je n’ai pas de soucis côté monétaire.   

Meghan je te laisse le mot de la fin

Je voudrais dire un énorme merci à tous ceux qui m’ont suivi et qui m’encouragent à continuer. Je veux leur dire que j’ai vraiment hâte de pouvoir chanter pour ce public-là face à face si la vie peut reprendre son cours après la pandémie. J’ai dit que ce n’était  qu’un aurevoir après mon élimination, aujourd’hui je vous le redis, j’ai tellement une tête de cochon vous allez revoir Meghan Oak dans vos écrans bientôt c’est certain.

Félicitations pour ton parcours et tes performances, Meghan et à bientôt

Lyne LaRoche




Entrevue avec la maman de Matt Moln - 11 mars 2021

Entrevue avec Geneviève la maman de Matt Moln

Le chanteur Mathieu Michaud alias Matt Moln est l’un des trois académiciens mis en danger en vue du variété de Star Académie de dimanche prochain. Je me suis entretenue avec sa fan numéro 1 sa sympathique maman Geneviève.

Est-ce que la maman est fébrile dû à la mise en danger de son fiston?

De plus en plus, mais je suis assez confiante. Dimanche je serai présente et là je pense que je vais l’être pas mal plus.

Est-ce que tu t’attendais à ce que Matt veule faire les auditions de Star Académie?

Non, j’ai très surprise.

Est-ce que chez-vous la musique a toujours eu une grande place?

Pas du tout, il est le seul dans la famille à faire de la musique. Ça s’est déclaré à l’adolescence, il avait le goût de jouer de la guitare, on lui a payé des cours pendant plusieurs années.

Comment tu trouves Matt à l’académie?

Je trouve qu’il est resté lui-même, c’est mon fils que je vois dans ma télé et ça fait vraiment spécial. Matt c’est un gars réservé. D’être mis en danger dimanche ça va lui permettre de montrer au public qu’il n’est pas juste un interprète mais qu’il a un talent d’auteur, il est très créatif.

La maman dois être fière?

Épouvantable, je pense qu’il n’y a pas de mot. Je lui dis souvent que je suis sa fan numéro, je ne sais pas s’il me croit mais je suis vraiment sa fan numéro 1.

Est-ce que tu as toujours écouté les éditions précédentes de Star Académie?

Non pas du tout, j’ai écouté la première et c’est tout. Je n’écoute pas beaucoup la télé mais là j’écoutes absolument tout, je ne manque rien, les quotidiennes et même les live sur Facebook.

Ceux qui vivent à l’Académie sont servis comme des rois, au niveau de la nourriture est-ce Matt était difficile à la base?

Non, Matt fait lui-même presque tous ces repas à la maison, car il est végétarien. À l’Académie, il est gâté.

Est-ce que ça t’inquiète le après Star Académie?

Non pas vraiment, je n’y pense pas trop, j’aime mieux ne pas voire trop loin, je vis le moment présent. Mais c’est certain qu’en sortant, il va y avoir une baisse d’adrénaline, il va vivre temporairement chez-nous avant de voler de ses propres ailes car il a un beau projet en tête celui de partir avec sa blonde en appartement cet été.

Matt est-il un gars de gang ou il est plus solitaire?

Il est bien dans son cocon, dans son environnement mais il est bien aussi avec sa gang. Il revoit encore de temps en temps ses amis du secondaire, il fait partie d’un groupe de discussions, il est aussi bien d’un côté comme de l’autre, il a besoin des deux pour s’épanouir.

Qu’est-ce que tu souhaites le plus à Matt pour son avenir?

Je lui souhaite qu’il gagne sa vie avec ce qui le passionne, c’est-à -dire, la musique, car peu de gens peuvent vivent de leur passion.

Il a été choisi parmi des milliers de candidats, donc je pense qu’il mérite sa place à l’Académie

Merci, c’est gentil de le dire car en tant que maman, je peux te dire que c’est juste de la grosse fierté que j’ai en ce moment.

Petite Bio de Matt

Il est originaire de Lévis, il a 21 ans. On dit de lui qu’il est sensible, rêveur et un grand romantique. En 2019, Matt Moln prend son envol dans le concret et sort les singles 'Walls' et 'Le tigre en colère' coup sur coup. Il remporte cette année-là le concours Trois-Pistoles en Chanson, volet Auteur-Compositeur-Interprète.

Sa plus récente composition LA FIN DES SENS, co-écrite avec Cami Roguèz, est disponible depuis le 31 décembre 2020 sur toutes les plateformes.

Lyne LaRoche




Entrevue Charles Kamoun - 02 mars 2021

Le «coup de foudre» de Lara Fabian passe au premier variété à Star Académie  | 7 Jours

 

crédit photo Julien Faugere

Entrevue avec Charles Kamoun

Hier je me suis entretenue avec Charles Kamoun le 2e candidat éliminé dimanche soir dernier lors du troisième variété de Star Académie édition 2021. Charles a offert un grand moment d’émotions aux spectateurs lors de son interprétation de la chanson Casting de Christophe Mae. Avec sa voix rauque et tout son cœur le jeune chanteur a livré toute une performance.

Comme vous avez été plusieurs à me faire parvenir les questions que vous aviez le goût de poser à Charles, alors j’ai choisi celles qui revenaient le plus souvent.

L : Allo Charles comment vas-tu?

C : Ça va super bien, je suis très serein du dénouement de mon aventure.

L : Qu’est-ce que tu dirais que ça t’a apporté de faire partie de cette belle gang- là?

C : Principalement de gérer mes émotions, pouvoir être moi-même sans avoir aucun filtre, en arriver même à oublier les caméras, de rester tout simplement moi.

L : Quelle est ta plus grande victoire?

C : De me lancer des défis comme en interprétant des chansons qui ne sont pas du tout mon style musical. J’ai embarqué dans le défi du début à la fin. C’est moi qui a demandé d’être en danger, j’aurais pu faire une chanson que je connaissais et que je maîtrisais bien mais j’ai accepté le défi de Gregory Charles. J’ai appris la chanson le mardi et je l’ai interprété le dimanche.

L : Est-ce que tu es fier de ta performance?

C; Oui, je n’avais jamais entendu cette chanson-là de ma vie et d’avoir réussi à livrer une performance comme ça, ça me rend fier. Toute la semaine c’était chaotique, je n’étais pas capable de pousser la note, j’étais hyper stressé. Même si je suis un gars qui aime les défis et qui fonce aveuglément là-dedans, je peux te dire que j’ai travaillé fort.

L : Avant de monter sur scène, comment te sentais -tu?

C : J’étais nerveux mais je n’avais aucune attente, je me suis ramené à l’essentiel et je pense que c’est grâce à ça si j’ai réussi.

L : Pourquoi as-tu décidé de faire les auditions de Star Académie?

C : C’était pour dépasser mes limites, me faire connaître et pour me faire confirmer que j’avais du talent comme interprète.

L : Quand tu as eu la nouvelle que tu avais été choisi parmi les 60 candidats retenus comment as-tu réagis?

C : J’ai pleuré, j’étais tellement content, j’ai accueilli ça les bras tout grand ouverts.

L : Comment tu as vécu ça demeurer 24 heures sur 24 en groupe et loin de tes proches

C : Je n’ai pas trouvé ça dure, je suis un gars qui évolue très bien en groupe, mais d’être loin de ma femme ça oui, j’ai trouvé ça dure. Mais depuis le premier jour, elle m’appuyait dans ma démarche, ça faisait partie de la game. On était une belle cohorte et j’aimais tout le monde. Je ne sais pas si tout le monde m’aimait car je suis un gars qui déplace de l’air, mais ça super bien été.

L : Le public veut savoir est-ce que la bouffe est bonne à l’académie?

C : Elle est délicieuse. C’est toujours de la gastronomie, des repas santé, nous avions des choix de menu et nous pouvions même en suggérer. Sincèrement nous sommes super bien traités par la production, je n’ai rien à dire.

L : Parlons-des cours maintenant lequel t’as été le plus bénéfique?

C : Sans aucun doute, celui de Lara. J’ai eu une connexion particulière avec elle. C’est important de savoir que c’est Lara qui a cru en moi depuis le camp de sélection.

L : Si c’était à refaire est-ce que tu referais les auditions de Star Académie?

C : Oui, sans aucune hésitation. J’ai vraiment été charmé par toute la production, par tout l’amour de cette équipe de travail qui sont près de 500 à travailler pour que le résultat final soit parfait. Je me sens vraiment chanceux d’avoir eu la chance de voir l’envers de la médaille et d’être aux premières loges afin de voir à quel point toute l’équipe travaille fort pour les spectateurs et les académiciens. C’est certain que je le referais mais peut-être d’une autre manière.

L : Bon, il y a un lendemain Star Académie, plusieurs se demandent si on pourra te réentendre prochainement et où?

C : Comme je suis auteur-compositeur-interprète, j’ai déjà cinq chansons qui sont prêtes et je continu d’écrire. Il faut dire que vous n’avez pas eu le temps de me voir jouer de la guitare mais ce n’est que partie remise. Ce que je veux c’est d’offrir au moins une quinzaine de chanson à mes auditeurs donc j’ai du pain sur la planche. Dans pas grand temps vous allez avoir pas mal de musique à entendre de Charles Kamoun.

L : Si tu as écouté l’émission de lundi soir, tu as dû voir à quel point, plusieurs académiciens avaient de la peine que tu sois parti, qu’est-ce que ça t’a fait?

C : Ça m’a fait tellement chaud au cœur, ça fait du bien de recevoir une si grande dose d’amour. Plusieurs pensaient que j’étais là pour le show parce que je sais que je suis spécial mais je suis un artiste. Je parle beaucoup mais j’aime écouter. J’aime tellement l’humain dans son ensemble, j’apprends tellement des autres. Ça n’a pas toujours été facile dans ma vie, je transporte un gros bagage mais aujourd’hui je suis vraiment fier de moi.  

Je n’ai aucune technique vocale, j’ai appris à mieux respirer quand je chante mais ce que je sais, c’est la petite boule qu’on a dans le cœur quand on est heureux, quand on s’ennuie quand on a de la peine, quand on est inquiet ben ce petit serrement au cœur, moi je l’ai quand je chante.  J’ai vraiment hâte de montrer aux gens mes vraies couleurs musicales et tout ce que je peux faire.

L : Je veux revenir sur la finale de dimanche, tu as dit à Rosalie que si le corps professoral te choisissait tu lui donnerais ta place, pourquoi?

C : Ce fût instantané. J’ai vu Rosalie en panique, je me suis dit elle a 20 ans j’en ai 27, j’ai senti son insécurité, ce n’est pas parce que je ne reconnaissais pas la chance que j’avais d’avoir été choisi, mais c’est juste que moi je suis comme ça. Je n’aime pas voir les autres souffrir, j’aime mieux que ce soit moi. Je n’ai jamais pensé que je gagnerais Star Académie, je ne savais même pas qu’il y avait une bourse de 10 000$, ce que je voulais c’était d’aller chercher de l’expérience. J’ai adoré mes expériences de plateau, je connaissais tous les noms des techniciens et des éclairagistes.

Pour terminer cet entretien, je tiens à te dire tu as livré une performance solide et que tu peux partir la tête haute.

Les gens de Québec sont très fiers de toi

Lyne LaRoche