ANNÉE 2022 - 27 novembre 2022

  THÉÂTRE/DANSE
ANNIE https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=5404
GROSSE ILE https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=5471
JE SUIS UN PRODUIT https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=5494
L'ENFANCE DE L'ART  https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=5088
L'INVITÉ https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=5359
MOMENTUM MOI https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=5470
SITCOM https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=5378
SYMPHORIEN https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=5422
UNE HEURE DE TRANQUILITÉ https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=5360
LES VOISINS https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=5388
  FILMS
ARLETTE https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=5397
ARSENAULT & FILS https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=5339
BABYSITTER https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=5338
EIFFEL https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=5167
JE VOUS SALUE SALOPE https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=5414
NIAGARA https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=5421
NORBOURG https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=5149
TU TE SOUVIENDRAS DE MOI https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=5481
VIKING https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=5432
  SPECTACLES
 GALA ANNE EB & GUILLAUME PINEAULT  
GALA ANNE ROMANOFF  
GUY NANTEL https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=5486
ALEX ROY https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=5438
BIEN CUIT MARTIN MATTE https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=5405
BIEN CUIT CATHY GAUTHIER https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=5406
BRITISHOW https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=5466
CATHY GAUTHIER https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=5164
C'EST MON HISTOIRE https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=5431
CHARLOTTE CARDIN https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=5054
CHRISTIAN BEGIN https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=5468
CHRISTINE MORENCY https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=5493
CONTRE VENTS ET MARÉE https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=5436
CORNEILLE https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=5083
DOMINIC PAQUET https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=5224
ÉMILE PROULX CLOUTIER https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=5091
GUYLAINE TREMBLAY https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=5201
GUILLAUME PINEAULT https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=5094
GREGORY CHARLES https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=5082
HARMONIUM https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=5238
HEROS/BOWIE https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=5273
HOMMAGE SYLVAIN L https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=5420
JESSE COOK https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=5283
JO CORMIER https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=5480
JULIEN CLERC https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=5435
JS TENDRESSE https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=5411
LADIES NIGHT https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=5434
LA MAGIE DU ROCK https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=5407
LUC LANGEVIN https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=5489
LUKE COMBS https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=5487
MARC DUPRÉ https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=5340
MARIANA MAZZA https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=5166
MARIO PELCHAT https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=5445
MARTIN LEVAC https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=5495
MICHAEL BUBLÉ https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=5450
MICHEL COURTEMANCHE  
NICOLE MARTIN https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=5277
OFFSRING https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=5482
PAGLIARO ET HILL https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=5342
PATRICE MICHAUD https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=5045
PATRICK BRUEL https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=5178
PHILIPPE LAPRISE https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=5226
POUR UNE HISTOIRE https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=5209
ROCK OF AGES https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=5358
ROAST BATTLE https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=5403
ROXANE BRUNEAU https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=5447
SHOW MYSTÈRE https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=5402
SIMON AND GARFUNKEL https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=5093
SIMON DELISLE https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=5165
SMASHING PUMKINS https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=5469
SUPER FRANCOFÊTE https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=5412
VIRGINIE FORTIN https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=5086
WILLIAM ET LUNOU https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=5257
ZACHARY RICHARD https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=5232
  CONFÉRENCE DE PRESSE
À COEUR BATTANT https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=5047
CHEZ PADRÉ https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=5172
CULTURAMA https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=4959
DU MONDE, DES MOTS https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=5171
FESTIVAL DE LA MAGIE https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=5235
FIN DE DISTRICT 31 https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=4951
HARMONIUM ( https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=5055
LES ENFANTS DE LA TÉLÉ https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=5067
LE MEILLEUR PÂTISSIER DU QUÉBEC https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=4961
MANUEL DE LA VIE SAUVAGE https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=5097
OÙ TU VAS QUAND TU DORS https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=5225
PAS UNE DE PLUS https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=4960
QUOTIDIENNE DRAMATIQUE STAT https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=5096
SUPERFRANCOFÊTE https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=5401
STAR ACADÉMIE https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=4958
VIVE NOS DIVAS https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=5387
  ENTREVUES
ANDRÉANNE A. MALETTE  https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=5046
ANNIE BLANCHARD/MAXIME LANDRY https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=5467
CASSANDRE ES TRAD https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=5357
ÉTIENNE DRAPEAU  
GUILLAUME LAFOND  
GUILLAUME PINEAULT https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=5087
KINGDOWN STREET https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=4966
LUC LANGEVIN  
LUDOVICK BOURGEOIS https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=5449
MAUDE LANDRY https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=5053
MARTHE LAVERDIÈRE https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=5433
MARTHE  (mère de Yannick Bisonnette) https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=4967
PATRICK BRUEL https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=5200
RÉMI CHASSÉ https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=5413
  EXPOSITIONS
BLEU:QUÉBEC SOUS LES ÉTOILES https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=5341
SOUS LES GLACES https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=4968
OÙ TU VAS QUAND TU DORS  https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=5260
  JEUNESSE
DISNEY SUR GLACE https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=5052
FRIMA WOODO https://destinationvilledequebec.com/blog/critique?id=5492

 




Martin Levac - 26 novembre 2022

Martin Levac : Une soirée digne du Bel Âge!

 Hier soir, j’ai assisté au spectacle de Martin Levac « Phil Collins & Genesis » au Capitole de Québec.

J’avais déjà vu le spectacle « Dance into the light » il y a quelques années, mais cette fois-ci, Martin Levac nous présente en plus du matériel de Phil Collins, des chansons de Genesis, incluant même un segment de l’époque du chanteur Peter Gabriel.

Afin d’en connaître un peu plus sur l’âge moyen de son auditoire, le chanteur nous a sondé par tranche d’âge. C’est lorsqu’il est arrivé à demander : « Est-ce qu’il y a des 50 ans et plus dans la salle? » La réponse a été des plus évidentes! Eh oui, le public majoritairement de la génération X s’est manifesté avec enthousiasme.

Nous qualifiant gentiment de « Bel Âge », il nous a raconté que c’est à l’âge de 19 ans qu’il a acheté son premier 45 tours de Genesis, alors qu’il était emballeur chez Steinberg. C’est avec le son d’une aiguille se déposant sur un disque, qu’il nous offre ladite chanson « Throwing it all away ».

Basculant sur le répertoire solo de Phil Collins, un medley de « I wish it would rain down » et de la très populaire « Against all odds » rappelant probablement les premiers slows de bien des gens dans la salle.

Nous entraînant dans nos souvenirs, nous avons passé de « Something happened on the way to heaven » à « Land of confusion », et ce, pendant deux heures de pur plaisir nostalgique.

Martin Levac et ses extraordinaires musiciens (les mêmes avec qui il travaille depuis plusieurs années sur Dance into the light), nous ont montré encore une fois, la hauteur de leurs talents.


 

 

La fille de « drummer » que je suis a ADORÉ les solos « en duo » de Martin Levac et son batteur Mathieu Groulx. La finale ensemble leur a valu une ovation debout, c’était vraiment époustouflant!

Martin Levac se réinvente afin de ne pas se lasser de son répertoire qu’il chante depuis 35 ans, il nous offre les mêmes classiques mais revisités avec un tout autre style. Ce fût le cas avec la version jazzée de la célèbre chanson de Genesis, « Mama ».

Un moment fort de la soirée, fût lorsqu’il a interprété « In the air tonight ». Mais c’est aux premières notes de Easy lover, suivie de « Sussudio », que le public s’est levé pour danser et chanter de bon cœur!

Avec son énergie contagieuse et sa voix quasi identique à celle de Phil Collins, Martin Levac maîtrise très bien son art.

Il nous fait apprécier notre bel âge et la chance qu’on a d’avoir vécu cette belle époque musicale!

Martin Levac se produira également demain soir, 26 novembre, au Capitole de Québec. 

Je vous encourage fortement à vous procurer des billets.

Il sera de retour au Capitole de Québec les 17-18 novembre 2023

Au centre d'art La Chapelle le 4 mars 2023 avec son spectacle Phil Collins B-Sides

 Caroline Gagnon

www.martinlevac.com

www.theatrecapitole.com

 




Je suis un produit - 23 novembre 2022

Je suis un produit

Une comédie irrésistible et divertissante!

Que sommes-nous prêt à faire pour obtenir ou garder un emploi? Quels sacrifices, menteries ou subterfuges pour monter les échelons ou pour garder une image lisse, devant les pressions sociales du politiquement correct?

Jihane, une immigrante marocaine dans la quarantaine, établie au Québec, peine à se trouver un emploi. Elle décroche finalement un poste dans une boîte de marketing dirigé par Jeff, un entrepreneur qui ne recule devant rien pour parvenir à ses fins, tant pour signer des contrats que pour reconquérir son ex…

Le texte de Simon Boudreault est touffu, imaginatif et très drôle. Plusieurs perles nous surprennent et provoquent des éclats de rire. Il jongle habilement avec des moments loufoques et des périodes plus introspectives. L’auteur et metteur en scène, et ses cinq partenaires ont eu droit à une ovation spontanée et bien méritée

Éloi Archambeaudoin est hilarant dans le rôle d’un président verbomoteur et sans filtre d’une compagnie de marketing. La vitesse et le naturel avec lesquels il livre son texte et donne ses répliquent est tout simplement impressionnant. Houda Rihani est aussi criante de vérité. Catherine Ruel, Louis-Olivier Mauffette et Alexandre Daneau complètent cette distribution aux performances remarquables et des plus convaincantes.

Une pièce de théâtre qui provoquera des discussions et des questionnements sur l’importance que nous donnons à nos réseaux sociaux, nos habitudes et nos préjugés, nos à priori et nos clichés sous lesquels, malheureusement, nous croulons.

À voir absolument, emmenez vos amis et votre famille, bon temps garanti.

Je suis un produit est présentée au Théâtre La Bordée du 24 au 26 novembre et du 29 novembre au 3 décembre 2022.

www.simoniaques.com

www.bordee.qc.ca

Louiselle LaVoie




Christine Morency - 22 novembre 2022

Grâce : C’est goûter à grande dose, l’humour d’une fille qui a su prendre sa place et qui a le don de pimenter une soirée comme personne.

Ce soir, il fallait entendre les applaudissements dans la salle Albert-Rousseau, dès l’entrée sur scène de Christine Morency qui présentait son premier one-woman-show « Grâce» Accueillie comme une star, c’était assez évident que le public avait hâte d’assister à ce grand événement.

D’une simplicité désarmante, l’humoriste aborde différents sujets qui font réfléchir sans être moralisateur. Sa vie étant remplie d’anecdotes toutes aussi croustillantes les unes que les autres, ajoutez à ça son esprit vif et son excellent sens de la répartie pas besoin de vous dire qu’on a ri à en avoir mal aux côtes.

Attachante, drôle, charismatique et assumée, elle parle de tout et elle se permet beaucoup d’autodérision…c’est une bête de scène inimitable.

Partant d’un simple petit grain de sel, elle livre un 90 minutes d'histoires qui défrisent une matante... son show est unique et rassembleur.

Je vous conseille vivement de goûter à l’humour de Christine Morency. Sa grande force est qu’elle ne s’épargne pas et ne nous épargne pas. Sans tabou et sans méchanceté, parfois crue et tendre à la fois, elle ne ménage pas ses propos. Ses mimiques et sa gestuelle viennent appuyer le tout.

Mise en garde

Si vous avez une rate fragile, elle va assurément vous donner un dernier coup de ‘’Grâce’’ lors de ce premier rendez-vous, car vous allez rire pas à peu près!

Elle sera de retour à la salle Albert Rousseau

Les 16-17 mars 2023 et le 20 avril 2023

Pour connaitre toutes les dates

www.christinemorency.ca

Lyne LaRoche




FRIMA - 19 novembre 2022

FRIMA: un parcours de Noël enchanteur en Beauce

Du 19 novembre au 31 décembre 

Qui l’aurait cru: à quelques (milliers de) kilomètres du pôle Nord se trouve le véritable village du Père Noël. Situé à Scott, en Beauce, près de la ville de Québec, Frima est un parcours illuminé qui permet aux petits comme aux grands de s’imprégner pleinement de la magie du temps des Fêtes.

À l’arrivée, dès les premières foulées, l’accueil chaleureux et enthousiaste de Lady Noël (la soeur jumelle du Père Noël) ne laisse aucun doute quant à l’intégrité et l’effort mis dans l’animation et la mise en place des activités. Les visiteurs seront sans aucun doute amenés à ressentir de façon immersive l’esprit du temps des Fêtes. Tout au long du parcours, les lutins animent les rues et veillent à ce que tous les enfants passent un moment magique et inoubliable.

Plusieurs activités contribueront au bonheur des petits comme des grands, en passant par l’exposition de plus de 600 maisons miniatures illuminées jusqu’aux spectacles de chansonniers (au grand bonheur des adultes) ou de magie (que dire des yeux ébahis des enfants!). Certains gourmands prendront plaisir à se délecter des délices sucrés, du pet de lutin jusqu’aux sandwich s’mores. De leur côté, les plus actifs trouveront leur plaisir au pôle Nord ou à la Banquise, où se trouvent des glissades et des tunnels. Les plus curieux pourront même assister à un atelier pour fabriquer de la neige éternelle à l’atelier du Père Noël.

 Que serait le village du Père Noël sans une visite de la maison du principal concerné ? Les enfants auront la chance d’y être accueillis par nul autre que Mère Noël, aux fourneaux, qui, de son plus grand sourire, offre aux visiteurs un tendre et moelleux biscuit aux chocolats fait maison. Quelques pas plus loin, au salon, Père Noël accueille avec bonté les enfants, en s’assurant que leur liste de souhaits et de cadeaux soit exaucés (à condition que les enfants aient été sages, bien sûr!). Qui sait, peut-être qu’une visite à l’atelier de jouets par la suite permettra de confirmer si les rêves des enfants deviendront réalité pour Noël ? Enfin, avant de quitter, il ne faut surtout pas oublier de faire un arrêt au Bureau de poste, endroit réservé pour la rédaction de la fameuse lettre pour le Père Noël.

En bref, si la première bordée de neige n’a pas suffit à vous convaincre que Noël sera sous peu à nos portes, une visite à FRIMA permettra sans aucun doute d’accueillir avec bonheur l’esprit du temps des Fêtes !  

BILLETS DISPONIBLES DÈS MAINTENANT ! 
Les billets étant déjà en vente sur le site web du Woodooliparc, aucun billet ne sera vendu sur place, il est donc obligatoire de réserver en ligne, selon une date et une plage horaire définies. 

POUR EN SAVOIR PLUS :
285, rue Drouin, Scott (Québec)
418 313-3443

Judith B




LUC LANGEVIN - 14 novembre 2022

Luc Langevin

La vraie vérité ou de faux mensonges


Lundi soir, l’illusionniste Luc Langevin nous a donné rendez-vous à la salle Albert-Rousseau pour assister à la première médiatique de son troisième spectacle intitulé Vérités. 
Aujourd’hui, les gens ne croient plus à la magie ni aux baguettes magiques. C’est pourquoi on ne parle plus de magicien mais plutôt d’illusionniste. Si l’illusion est une façon détournée de nous présenter la vérité, une illusion peut-elle être vraie? Une fausse illusion est-elle une vérité ou un double mensonge?

S’il faut voir pour croire, est-ce que je croirai tout ce que je vais voir à ce spectacle? Moi, je ne crois pas en l’homme invisible. Si je ne vois rien, est-ce parce qu’il n'y a rien ou parce que je suis dans le noir? Ça se peut ou ça ne se peut pas? Ce n’est pas parce qu’un mensonge est vrai qu’il faut y croire… me suivez-vous? 

Bref, c’est en plein dans ce genre de questionnement dans lequel nous transportera Luc Langevin. J’avais bien hâte de voir ça… pour y croire. 
Après une ouverture où il nous a dit comment il était heureux de nous revoir, il a meublé la scène avec du mobilier qu’il sortait d’un écran. Il a ensuite fait apparaitre un perroquet, un mouton, une girafe sur la scène.  Rien de moins. 

Après des mois à nous présenter de la micro-magie sur internet, il nous propose quelque chose de grandiose avec Vérités. 
Comme dans tout spectacle de magie, la contribution des spectateurs est importante.  Le numéro du polygraphe où un couple est questionné avec un détecteur de mensonges n’est pas le plus spectaculaire.  

Grâce à la magie des ondes cellulaires, il rejoindra la collègue d’une spectatrice via « face time » pour un tour où le vingt dollars d’une autre spectatrice se téléporte jusqu’à elle. Dans ce spectacle Langevin joue avec la lumière. Pour faire la lumière sur quelque chose, ça dépend beaucoup de la façon dont on l’exploite. Et il l’exploite à merveille, notamment dans le numéro intitulé l’ampoule. L’illusion était parfaite dans le segment où il joue avec des meubles invisibles qui apparaissent et disparaissent continuellement. Un gros Wow! 

La mise en scène de Vérités a été confiée à Hugo Bélanger. Son travail avec le Cirque du Soleil transparait dans le choix des éclairages souvent sombres, qui viennent favoriser le travail de l’illusionniste et ajoute une touche de mystère aux numéros. Tout comme au cirque, une musique très pertinente est omniprésente tout au long du spectacle.  

Preuve que tout n’est qu’illusion. Grâce à la complicité du public, Langevin fait croire au jeune Nathan, 9 ans, qu’il l’a rendu invisible. Un numéro hilarant.  

Il se transporte et transporte des objets. Il les fait apparaitre et disparaitre à sa guise.  Durant les 90 minutes du spectacle il nous fait naviguer entre le possible et l’impossible, entre le vrai et le faux, entre magie et illusion. 
Je ne brulerai pas le punch mais, pour la finale, Luc Langevin nous a concocté un numéro à couper le souffle. Incroyable !!! Mais il peut tout nous faire croire. Et bien oui, on y croit.  

Luc Langevin réapparaitra à la Salle Albert-Rousseau le 19 février 2023. Il y sera aussi les 11 et 12 mai 2023. Plusieurs dates se succéderont un peu partout au Québec durant la prochaine année. Après sa tournée québécoise, Langevin prendra la direction de l’Europe pour une série de spectacles à l’automne 2023. Il pourra montrer aux français ce qui est vrai, ce qui est faux, ce qui est peut-être vrai ou peut-être faux. Ce qui est une vraie fausseté, un faux mensonge ou…. 
Je pourrais vous dire que j’ai adoré ce spectacle grandiose. Mais est-ce vérité ou illusion. Pour le savoir, je vous invite à aller le constater vous-même sur place. 
Pour le suivre vraiment, du moins de façon virtuelle et pour avoir de vraies dates de spectacles, rendez-vous au www.luclangevin.com 
 
Claude Gignac 




Luke Combs - 12 novembre 2022

Luke Combs : Une soirée country mémorable!

Après un report en lien avec la pandémie, c’est hier soir qu’avait enfin lieu le spectacle tant attendu du chanteur country américain Luke Combs au Centre Vidéotron de Québec.

Le chanteur a fait un passage très remarqué l’été dernier lors du FEQ, mais la plupart des gens de ce soir s'étaient procuré leurs billets depuis fort longtemps, afin d’assister à cette soirée country!

Le spectacle a débuté vers 19h, avec les invités spéciaux Chayce Beckham (gagnant de l’édition 2021 d’American Idol) et Riley Green qui à tour de rôle, ont assuré les premières parties. Tous deux nous ont offert une solide prestation très appréciée du public.

Un des plus beaux moments fût assurément quand Riley Green a chanté la chanson « I wish grandpas never died » seul accompagné de sa guitare, les lumières des cellulaires l’entourant pour créer un moment absolument magique!

C’est vers 21h que Luke Combs est arrivé sur scène avec « 1, 2 Many » suivi de la très populaire « When it rains it pours ». Sans éclairage extravagant et en toute simplicité, le chanteur et ses musiciens ont mis l’emphase uniquement sur ce que les milliers de fans présents s’attendaient de la bonne musique.

Très bruyant, le public chantait bras dessus, bras dessous, bière à la main. Il y régnait une belle ambiance de camaraderie dans tout le Centre Vidéotron qui était rempli à pleine capacité.

J’ai été stupéfaite de voir à quel point le public connaissait et chantait très fort toutes les paroles des chansons. Même certaines filles chantaient les larmes aux yeux!

 Il nous a fait tous ses grands hits (et il y en a beaucoup) avec entre autres « Cold as you », « Best of me » et en finale « Beautiful crazy » et « Hurricane ». J’ai rarement entendu une demande de rappel aussi forte!

Les fans ont eu deux chansons au rappel « The kind of love we make » et vêtu d’un chandail des Remparts, pour la chanson de party par excellence « Beer never broke my heart » où tout le monde s’est mis à lancer leur restant de cannette de bière partout dans les gradins et même sur la scène.

Encore une fois, c’est en toute simplicité et avec toute la générosité qu’on lui connaît que Luke Combs a offert une soirée de musique country digne des plus grands. Il a encore démontré à quel point la musique country a une grande place dans la ville de Québec.

Il sera d'ailleurs de passage à Toronto le 14 novembre avant de revenir au Centre Bell à Montréal le 18 novembre, à guichets fermés

Caroline Gagnon

www.lecentrevideotron.ca

www.chaycebeckham.com

www.rileygreenmusic.com

www.lukecombs.com

 




Guy Nantel - 09 novembre 2022

Son personnage est abrasif, fendant, arrogant et vite comme l’éclair

C’est du Guy Nantel à son meilleur!

Présenté ce soir à la salle Albert Rousseau, le nouveau spectacle de Guy Nantel Si je vous ai bien compris vous êtes en train de dire …est habilement livré par le redoutable humoriste.

Fidèle à ses habitudes, c’est avec la plus grande des autodérisions que Nantel cogne à la porte des enjeux sociaux et politiques qui nous touchent le plus en tant que Québécois et contribuables.

Avec son petit côté arrogant qu’on se plaît à aimer ou à détester, il revient sur son aventure en politique. Il s’amuse à faire savoir au public qu’ils ont fait un mauvais choix en ne le choisissant pas car il avait des solutions pour régler plusieurs dossiers dont celui de l’éducation, de la santé de l’environnement…

Unique en son genre, l’humoriste aime ébranler son auditoire et il réussit à le faire haut la main avec ce 6e one​-​man​-​show. Il ne protège personne. Il écorche tout sur son passage, les vieux, les boomers, les wokes, les conspirationnistes, les végétaliens, les environnementalistes avec une aisance désarmante. Il frappe fort et il atteint sa cible à tous coups.

Reconnu pour être inoffensif tout en étant un terrible observateur, son personnage surfe sur des thèmes que personne n’ose aborder. Depuis ses tout débuts en carrière, les sujets chauds sont sa spécialité, rien ne lui fait peur et avec ce show-là, il pousse encore plus les limites.

Durant 90 minutes, il brasse la carcasse des spectateurs en les insultant au quart de tour et pour clore la soirée l’audacieux personnage pose la question ultime ‘’La prochaine fois, allez-vous voter pour moi?’’ et le public répond un gros Oui. Fallait le voir et l’entendre pour le croire.

Je ne sais pas si cette défaite en politique lui aura été bénéfique mais ce que je sais, c’est qu’elle lui aura permis d’avoir le temps d’écrire un ​spectacle rassembleur, provocateur, percutant et vraiment très drôle. C’est du Nantel à la hauteur de toutes nos attentes.

J’ai adoré!

Il sera de retour à la salle Albert Rousseau les 22-23 février 2023

https://www.sallealbertrousseau.com/programmation/guy-nantel/

Pour plus d’informations visitez www.guynantel.com

Lyne LaRoche




Offsgring - 06 novembre 2022

Simple Plan et The Offspring: Soirée doublement festive avec le double de décibels!

Hier soir, avait lieu l’évènement punk rock tant attendu, avec Simple Plan et The Offspring au Centre Vidéotron de Québec.

C’est le groupe montréalais Simple Plan qui fût le premier à monter sur scène et il a fait un départ en lion avec « I’d do anything » et « Shut up! ». Il n’en fallait pas plus pour rendre la foule survoltée.

Une invitée spéciale, la talentueuse Claudia Bouvette, s’est jointe au groupe afin d’interpréter la chanson « Jet Lag », chanson enregistrée avec la chanteuse Marie-Mai.

Par la suite, les succès « Addicted », « Welcome to my life » s’en sont suivis ainsi que « Summer Paradise » qui a pris des allures de beach party.

Nous avons également entendu la chanson «Iconic» tiré de leur tout nouvel album intitulé Harder Than it looks.

La connexion très forte du public et le réel sentiment d’appartenance face à Simple Plan est plus que palpable. Il est vrai qu’il est très agréable quand le chanteur Pierre Bouvier (ou les autres membres), s’adressent à ses fans dans sa propre langue et encore plus quand le batteur Chuck Comeau décide d’aller faire du body surfing dans la foule pendant la chanson « I’m just a kid »!

Pour la première partie, Simple Plan a fait un parcours sans faute avec sa prestation énergique! Le public était fébrile, prêt pour The Offspring!

C’est vers 21 heures, que la formation californienne est arrivée sur scène, dans ce qu’ils ont qualifié de « la plus belle ville au monde » avec leur premier grand succès « Come out and play » tiré de l’album Smash de 1994. Ensuite, ils ont mis le feu aux poudres avec « All i want » et « Want you bad ».

Le chanteur Dexter Holland et le guitariste Kevin Wasserman alias Noodles », ont mentionné à quelques reprises, que l’énergie et l’amour que dégageait le public était incroyable! Cette énergie, ils nous l’ont très bien rendue que ce soit par la chanson « Hit That », « Bad Habit » ou le succès des Ramones « Blitzkrieg bop ».

Dexter Holland nous a livré un moment touchant en nous racontant les dernières années qui furent particulièrement difficiles, entre autres par la perte de proches, nous offrant seul au piano « Gone Away », en version beaucoup plus douce, allumant ainsi des milliers de lumières de téléphones cellulaires!

Pour une finale fracassante, avec nul autre que « The kids aren’t alright » de l’album Americana, le public chantait fort et en voulait encore! Ce qui donna lieu au rappel avec « You’re gonna go far, kid » et « Self Esteem ».

Simple Plan et The Offspring nous ont servi une soirée à la hauteur de toutes nos attentes. Le son était très fort et nous avons chanté bruyamment les paroles, c'était une ambiance des plus festive.

Nous sommes repartis souriant, heureux, la voix rauque et les oreilles qui bourdonnent. Mais, c’est ça l’essence même du punk!

Caroline Gagnon

www.lecentrevideotron.ca

https://officialsimpleplan.com

www.offspring.com




Tu te souviendras de moi - 03 novembre 2022

Tu te souviendras de moi

Faut aller le voir!

Hier, j’ai assisté au visionnement de presse du long métrage d’Éric Tessier Tu te souviendras de moi.

Synopsis

Édouard, personnalité publique et professeur d'histoire à la retraite, commence à perdre la mémoire. Habitué à s'exprimer sur toutes les tribunes, il doit se faire plus discret même s'il estime avoir encore beaucoup de choses à dire. Son épouse dit épuisée et sa fille est trop occupée donc il n’y a personne de son entourage qui est en mesure de veiller sur lui. Il sera placé sous la garde de Bérénice, la fille de son nouveau gendre, un peu rebelle et perdue. Leur rencontre amènera Édouard à revisiter un passage de son histoire personnelle qu'il avait choisi d’oublier, et Bérénice à trouver un sens à sa vie.

Le film Tu te souviendras de moi est l’adaptation de la pièce de théâtre éponyme de François Archambault.

Ce film en est un grand. C’est difficile et ça fait mal quand on parle de la maladie d’Alzheimer, mais pour les proches qui ont à vivre avec une personne souffrant de cette maladie ou d’une maladie apparentée ça peut être très enrichissant mais épuisant autant émotionnellement que physiquement. Les pertes de mémoire, les changements d'humeur et de comportements sont au cœur de cette fichue maladie.

Si on me demande ce que j’ai aimé le plus dans ce film, je dirais tout.

Tout d’abord parlons de Rémy Girard, quel talent! Dans le rôle d'Édouard, il est sans faille. Il arrive à nous faire rire et à nous faire ressentir l’immense vide qui se creuse un peu plus chaque jour en lui. Quand il dit ‘’Je suis entrain de disparaitre’’ ça nous fait mal en dedans.

Karelle Tremblay dans le rôle de Bérénice est exceptionnelle. Dans ses yeux, ont y voient tout ce qu’elle ressent. Les tête-à-tête entre Édouard et elle sont magnifiques. Quel duo! Pour moi​, cette jeune fille​  est une belle découverte​.​

France Castel campe le rôle de Madeleine, l’épouse d’Édouard à la perfection. Comme toujours elle a cette faculté de nous offrir des moments savoureux et dans ce film elle y va à fond. Même si on a le goût de la juger, on l’aime et on la comprend.

Julie Le Breton dans le rôle d’Isabelle est une vraie boule d’émotion. Ça prend une grande comédienne pour réussir à nous faire accepter le lâcher prise et elle y réussit parfaitement.

Le rôle de Patrick (gendre) joué par David Boutin vient ajouter à tous ces savoureux personnages un beau plus dans cette histoire. La façon dont il aborde son beau-père, la patience qu’il a et sa façon d’embarquer dans son monde sans s’offusquer est un pur délice. Grâce à son talent David Boutin nous donne une des plus belles leçons de vie.

Ce film est à la fois drôle, touchant, riche en bienveillance et en amour. L’histoire et les textes sont tellement puissants que vous allez vous en souvenir longtemps et vous aurez le goût d’en discuter avec vos proches.

S’il y a un film que vous devez aller voir, c’est celui-là!

La distribution est solide et la chanson de Marc Gélinas Tu te souviendras de moi prend vraiment tout son sens.

En salle le 4 novembre

Lyne LaRoche




Jo Cormier - 01 novembre 2022

Jo Cormier un animal hors de l’ordinaire.

La volonté, la persévérance et par-dessus tout un travail acharné l’ont amené hier soir sur la scène de la salle Albert-Rousseau pour son premier one-man-show. Même s’il n’a pas fait l’école de l’humour, il persiste et remplit la salle de plus de mille sièges. Devant plusieurs membres de sa famille et de ses amis, il a prouvé qu’il était fait pour ce métier. On peut dire qu’il a fait un « tabac ».

Ses références savoureuses autour du règne animal avaient tout pour plaire à un public qui l’attendait de pied ferme. Il s’amuse des vêtements que l’on porte et des inventions parfois ridicules que nous utilisons. Il nous fait réaliser comment nos chiens sont plus brillants que nous et même souvent plus choyés. Que l’homme est un drôle d’animal qui invente aussi toutes sortes de sports et les pratiquent de différentes façons plutôt loufoques. Il nous dévoile plusieurs de nos travers, toujours en lien avec nos amis les animaux.

Ses textes sont denses et d’une logique parfois un peu tordue. Ce qui fait que ses fans éclatent de rire spontanément, surpris, n’attendant pas le revirement, parfois impertinent ou insolent mais aussi audacieux et sans-gêne. Il évolue pendant 90 minutes, sans arrêt. C’est un spectacle foisonnant.

Après avoir présenté Animal nous pouvons constater qu’il est un homme-mammifère intelligent, sensible et très drôle. 

Pour se changer les idées et rire un bon coup, pour un premier one-man-show, Jo Cormier livre la marchandise haut la main.

Il sera de retour le 17 février prochain au Centre d’Art la Chapelle

Pour plus d’informations :

www.jocormier.ca

www.sallealbertrousseau.com

Louiselle LaVoie